TEST DES ALTRA « BOWLING » ONE

En France le marcher du running est très ciblé et la plupart des coureurs que nous sommes pratiquent leur discipline avec presque toujours le même type de produit, et ce malgré l’énorme quantité de marques disponibles.

En effet, 80% des paires que vous aurez à vos pieds ont un drop allant de 6mm à 10 mm, 15% de 0mm à 5mm et…seulement 5% d’un drop zéro.

Mais tout d’abord qu’est ce qu’un « drop »? Le »drop » ou « heel » en anglais, c’est la différence de hauteur entre votre talon et vos orteils. En gros, courir avec un drop de 12mm, c’est un peu comme courir avec de petits talons, et courir avec un drop 0, c’est courir pied nu, à plat quoi! Alors ce n’est ni bien ni mauvais, mais tous les posturologues ou podologues vous le diront, courir le plus à plat possible est meilleur pour votre dos et pour vos articulations, c’est tout simplement beaucoup plus naturel et ça peu éviter les blessures.

elles font running et bowling

Une belle ligne pour une chaussure rapide

Alors après avoir adoré les Boost d’Adidas, après avoir testé les Mizuno, les Hoka, les Asics ou autres Brooks, toutes équipées d’un drop important, j’ai décidé de me convertir au drop zéro…..ou tout du moins d’essayer d’y arriver.

Et c’est ainsi que les ALTRA One sont arrivées à mes pieds. Elle sont moches c’est vrai, pas de profil, mais vues du dessus c’est un constat. On a plus l’impression que l’on va disputer une partie de bowling plutôt qu’un quinze kilomètres, mais la sensation de sentir « enfin » son pieds et ses doigts de pieds s’étendre de tout leur long et votre avant pied dans toute sa largeur dans la chaussure est un véritable bonheur. Rien que pour ça, je ne regrette pas d’avoir passé le pas.

L’ammorti est faible et l’attaque de votre pas par le talon est proscrit…presque impossible et c’est le but. C’est bien pour ça que la « descente de drop » se fait sur plusieurs semaines, sans bruler les étapes sinon gare à la blessure. Une attaque du plat du pied voir de l’avant du pied est demandée et vos mollets vous le feront bien comprendre.

Les One sont très légères, on les oublie complètement, mieux, nos jambes, nos pas, notre corps se font légers. Le dynamisme de cette chaussure est assez bluffant et on a envie de dérouler ….et d’oublier leur tronche!

Style et pas confort ou confort et moche?

Les gens regardent vos pieds dans la rue, ça c’est un peu inévitable lorsqu’on est différent, mais dites vous que si vous courrez plus vite, ils n’en n’auront pas le temps.

ALTRA se lance donc sur un terrain inexploré en France, très peu en Europe aussi, à l’exception peut être de deux ou trois paires lancées sur le marcher « en test ». Après seulement une trentaine de mois dans la cours des grands, la marque pointe déjà à la huitième place du classement des marques.

La France ne se met pas au « drop zero » parce que ce n’est pas la mentalité du moment, la plupart des runners font confiance aux grosses marques avec de gros amortis, ce qui ne correspond pas forcément à tous. C’est sur que les Altra, de l’amortie, elle n’en ont pas, mais sur longue distance, on en souffre pas du tout car la semelle moelleuse est là pour ça.

La descente de drop doit être, comme il est recommandé un peu plus haut, progressive. J’ai donc opté pour une basket à drop 4 mm pour ne pas « choquer » mes petits tendons. J’ai mal aux mollets mais dans quelques semaines je pourrai me la jouer « bowling style » sur les triathlon et là, on verra qui aura le style ou pas! Bon ce ne sera pas moi ok, mais au moins j’irai un peu plus vite. Et CLAC!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *