SULLY-Mayday Mayday Mayday

Mayday Mayday Mayday

Un atterrissage forcé a rarement des chances de faire peu de victimes alors ne parlons pas d’un amerrissage…d’ailleurs aucun amerrissage n’a jamais réussi…sauf celui sur l’Hudson du Commandant Chesley Sullenberger. Amerrir nécessite une grosse dose de chance et un pilotage d’une incroyable précision, voilà pourquoi le dernier film de Clint Eastwood traite du destin hors du commun de cet homme discret et peu bavard, parce que c’est exactement ce que le réalisateur préfère.

L’HISTOIRE

Le 15 janvier 2009, un avion se pose sur le fleuve Hudson sans faire aucune victime. N’étant jamais arrivé, le Commandant de bord et son copilote sont érigés en héros nationaux, mais une enquête interne fait son possible pour prouver qu’ils ont prit la mauvaise décision….et oui, il y a quand même un avion de plusieurs millions au fond de l’eau, il faut que quelqu’un paye!

Très bien monté, le film nous fait découvrir au compte goutte les coulisses de ce procès officieux et les différentes émotions qu’ont du éprouver les protagonistes. Après le stress de l’amerrissage, l’angoisse du comptage des passagers, le soulagement d’être en vie et de nouveau un stress du à l’enquête qui commence quelques heures à peine après le miracle.

Tom Hanks est vraiment à sa place, interprète parfait de cet homme simple et sérieux, ancien pilote de chasse de l’armée Américaine,  pour qui le pilotage est la passion de tout une vie.

On ne s’ennuie pas pendant ce film et on assiste à du Clint Eastwood dans les règles de l’art: un long métrage bien construis et efficace, un casting simple qui permet de rester les pieds sur terre et de vivre cette incroyable événement avec réalisme.

 

NOTE: 7/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *