ROKA « LA » combi de Triathlon qu’il te faut!

Je n’ai pas essayé trois millions de combinaisons de triathlon dans ma vie, mais le jour où j’ai enfilé une ROKA, j’ai rapidement vu la natation comme une douce glisse de poisson plutôt que de la longue résistance d’une dérive.

Tl3R5F-T_400x400

Quelle galère de trouver une combi de nage qui réponde à vos attentes en fonction de votre niveau et qui en plus soit confortable et jolie. Oui, moi perso le marron, le doré, le rose ou le bordeaux sur du néoprène je ne peux pas.

Il y a deux ans, lors d’un voyage à San francisco, je passe devant des combinaisons d’une marque dont le logo m’attire. Quatre lettres R-O-K-A, tout simplement. Le vendeur vient me voir et me dit de but en blanc avec un accent Américain du fin fond de la Californie: « si un jour tu dois investir dans une combi, c’est ça que tu dois prendre ». Oui monsieur bien Monsieur! N’empêche que je suis allé voir sur leur site et les ai suivis sur les réseaux sociaux.

Ses créateurs Rob Canales et Kurt Spenser sont étudiants à l’université de Stanford en californie lorsqu’en 2010, germe l’idée de ROKA dans leurs têtes. je vous laisse imaginer les obstacles que les deux compères ont surmontés, pour qu’aujourd’hui des athlètes comme Javier Gomez Noya (7 fois champion du monde) ou Gwen Jorgensen (2 fois championne du monde) portent des combinaisons ROKA lors des manches de Coupe du Monde.

ROKA-Ultimate-Flex

Les deux créateurs ont du culot, et ça marche! Largement diffusé aux Etats Unis ces dernières années, ROKA voit une antenne Européenne s’ouvrir il y a peu.

Les grandes marques du milieu comme Speedo, Orca, Blueseventy ou Zoot n’ont qu’à bien se tenir car la qualité des Roka est indéniable. Je vais donc vous parler de celle que j’ai la chance de porter pour la saison 2016: la MAVERICK ELITE.

roka_3_AC1-568x322

Tout d’abord elle a de la gueule! C’est important! Moi le fan de comics, je m’y sens comme un super héros fraichement débarqué de ma planète. Ce qui saisit tout de suite c’est la facilité avec laquelle elle s’enfile. Easy. La deuxième chose qui marque, c’est la chaleur que la combi vous apporte une fois fermée: un véritable chauffage.

Une fois enfilée, les mouvements sont amples et faciles, aussi bien au niveau des épaules qu’au niveau de l’entrejambe ou du bassin, il est donc facile de courir avec. L’enlever est également d’une facilité déconcertante une fois sorti de l’eau. Les zones de poignets et de chevilles sont à la fois costauds et flexibles.

ROKA-Max-Feel

En ce qui concerne la nage, qui est quand même sa principale utilité, on peut parler de poisson dans l’eau.

Vous glissez! Oui, moi l’enclume abonnée au fond des bassins, le parpaing des piscines, l’encre flottante des océans, avec la Maverick, je glisse! Sur le torse, une grande bande argentée, totalement lisse, vous permet de vous stabiliser en crawl. Sur l’intérieur des avant-bras se trouve une partie plus fine, striée pour amasser beaucoup plus d’eau qu’à la normale, vos appuis s’en ressentent et votre nage bien sur aussi.

Inutile de vouloir nager la brasse car la flottaison est telle qu’il vous sera impossible de le faire sans vous cambrer un max (pas bon pour le dos ça). Vous ne vous noierez jamais avec cette combi là! Du coup, vous vous concentrez exclusivement sur votre nage et votre glisse, car vous allez sacrément glisser.

Ceux qui n’y connaissent pas grand chose me disent souvent « oui mais c’est trop facile, si t’as du fric pour te payer une combi comme ça tu vas plus vite que celui qui n’en a pas). C’est faux! Et ce pour deux raisons.

rr

La première c’est que tout nageur sait bien que ce n’est pas la combi qui fait avancer mais la technique. Un nageur mauvais nagera mieux avec la ROKA mais ne gagnera pas grand chose, par contre un bon nageur verra ses temps exploser avec ce genre de combi.

La seconde chose, c’est que la marque Roka, en plus d’avoir un site internet attrayant, dispose d’un système de vente assez rare (pourvu que ça dure), qui consiste à brader ses combi à 50% à chaque fin de saison. Idéal pour accéder à une combi qu’on n’aura jamais pu se payer plein pot.

La marque Roka s’est un peu diversifiée en créant des lignes de vêtements cyclistes, running, mais surtout des lunettes de nage qui sont, d’après eux, révolutionnaires. Leur tout nouveau bébé la SPCTRM (moi je lis Spectrum) promet une visibilité encore jamais vu grâce à des filtres de couleur…..à voir dans un prochain article peut être.

R1_PRE-ORDER-2_fc60fbd9-370a-4aad-8249-7dd2eaa84432

Il semblerait bien qu’il faille compter sur ROKA dans les prochaines années, leur côté novateur et la qualité de leurs produits saura assurément bousculer les marques établies, sans oublier leur service après vente d’une rare efficacité. les échanges avec les interlocuteurs de la marque sont cool et naturels, un vrai bonheur.

Quant à moi je prie pour que la température de l’eau ne monte pas trop cet été, sinon c’est encore le fond du bassin que je vais racler. 😉

854caa387754de3c1fbcd4080ff90f20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *