LOGAN. CLAP DE FIN

Après dix sept ans de loyaux services, nous ne verrons plus Hugh Jackman enfiler le costume de WOLVERINE. Terminé les lames qui sortent des mains, fini les blessures qui se résorbent toutes seules, oubliés les collants et les rouflaquettes, les copains X-men et toutes les petites bastons avec les vilains.

Logan est désormais vieux et ne semble plus guérir comme avant.

C’est un Wolverine vieillissant, en mauvaise santé et chauffeur de limousine pour gagner un peu sa vie qui s’occupe du professeur Charles François Xavier, vieillard sénile aux rares moments de lucidité et qui provoque des burn-out terribles lorsque son pouvoir télépathique s’échappe sans contrôle.


En 2029, les mutants ont été traqués et ont disparus pour la plupart. Logan a prit un sacré coup de vieux et ça fait mal au coeur de le voir dans cet état. Alcolo, redevenu dur comme du titane, froid et distant avec tout le monde, il ère sur la planète comme un fantôme sans but. Jusqu’au jour où une Mexicaine vient le voir accompagnée d’une fillette, lui implorant de l’aider car elle est traquée par une troupe d’exterminateurs.

LOGAN est un film de super héros qui n’en sont plus vraiment. De la tristesse, beaucoup de regrets, de la mélancolie, il en déborde dans ce film. Jackman est très bon dans son rôle, après tout, Logan c’est lui, ou l’inverse on ne sait plus très bien. La rencontre avec cette petite fille sera t’elle sa porte de sortie vers une vie meilleure?

Quoiqu’il en soit, la troupe de méchants ne va pas laisser Logan filer avec cette gamine qui semble posséder quelque chose qu’il veulent, en lien avec ce dernier.

Ils vont s’en prendre plein la gueule c’est le moins que l’ont puisse dire puisse. Logan a peut être de vieilles lames, mais elles coupent encore très bien.

 

NOTE: 8/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *