GTA V

OH MY GOD WHAT THE FUCK!!!!!

Aaaaah oui, on peut dire que j’aurai pris le temps avant de me jeter corps et âme dans le meilleur jeu du monde (c’est ce qui se dit sur la toile)! Un an et onze mois après sa sortie officielle, me voici avec GTA V dans les mains, glissant le CD dans la PS4 et perdant totalement contact avec la vie réelle, assez excité je dois le dire…mais deux ans après tout le monde tout de même.

A sa sortie en Novembre 2014, GTA 5 a fait grand bruit tant son concept, sa jouabilité et son monde ouvert impressionnait. Il faut dire que les possibilités sont presque infinies, et je ne vous parle pas du mode online….pas encore.

bikini-girl-rockstar-1200x750

Le scénario a été très travaillé et il sera possible de suivre trois personnages cette fois ci:

MICKAEL, un ancien braqueur, indic et protégé par le FBI qui vit désormais dans le luxe mais qui tente désespérément d’unir sa famille totalement déjantée.

FRANKLIN, un jeune black Américain de la cité qui a envie de s’en sortir et de réussir. Seul problème, son entourage est néfaste et l’embarque toujours dans des coups foireux.

et enfin TREVOR, LE FOU! Ce mec est totalement barré et incontrôlable. Ancien meilleur ami de Michael, il vit dans un trou rempli de péquenauds alcooliques et débiles. Il peut péter un câble à chaque instant et vous fera vivre des moments jouissifs.

gta01_110414_1280-1428979837999_large

Le jeu se déroule à LOS SANTOS, le faux LOS ANGELES. Connaissant bien certains endroits de la Cité des Anges, je peux vous affirmer que la représentation est absolument bluffante!

Le jeu « ouvert » est très très très vaste. En avion, en voiture ou en moto, vous le parcourrez en long et en large sans y voir de limite.

Dans le mode ONLINE, on y vient enfin, les possibilités sont décuplées. Vous créerez votre perso avec le look et le style vestimentaire que vous désirez puis vous vous lancerez pour construire votre propre destinée. Le but? Amasser le maximum d’argent en travaillant comme taxi ou comme braqueur de banque ou voleur de voiture, mais aussi trader en faisant les bons placements financiers. Vous pourrez aussi braquer les passants au distributeur de billet, ou dans les stations service. Vous avez le choix de rester « légal » ou de partir en live total. Une fois cette argent gagnée, il faudra vous empresser de la déposer en banque car un autre joueur en ligne pourrait bien vous abattre pour s’en emparer. Et oui, c’est la dur loi du live!

ride_1920x1200-1152x720

Vous pourrez alors investir dans un garage pour y entreposer vos voitures commandées sur internet ou volées afin de les tuner et de les revendre pour gagner encore plus d’argent.

Vous pourrez acheter des cinémas, des entreprises, des casinos, des golfs et bien d’autres biens immobiliers qui vous rapporteront de l’argent. Vous pourrez choisir une vie un peu plus en marge en créant votre propre QG et en recrutant les bikers que vous trouverez dignes de votre groupe. Pareil pour un braquage, vous choisirez votre chauffeur selon ses capacités ainsi que vos collègues.

Tout est possible! C’est bien pensé et intuitif. La jouabilité est simple et les propositions de courses de voitures, motos, quads, jet-ski, parties de golf, de fléchettes, de tennis, de bras de fer, etc…afflueront rapidement, vous faisant ainsi gagner de l’argent si le résultat suit.

Le seul problème de GTA 5, c’est qu’il est chronophage! Vous êtes parti pour jouer une heure et vous relevez la tête quatre heures plus tard sans même vous en rendre compte, enfin si, vous avez les yeux rouge. C’est franchement la seule chose que l’on peut reprocher à ROCKSTAR…leurs jeux vous feront porter des lunettes à la longue.

GTA 5: Sky diving

Il y a tant de choses à dire et à découvrir que je n’aurai pas assez de temps dans cet article, alors non je ne vous parlerai pas des clubs de strip tease où vous glisserez des billets dans les strings des demoiselles, je ne vous parlerai pas des somptueuses voitures de sport à voler et des Bugati Veron à conduire à fond les ballons sur l’autoroute pour semer les flics, ni des braquages qui vous rapporteront un demi-million pour customiser votre voiture préférée ou vous acheter le dernier vélo de course et gagner enfin votre premier triathlon.  Non, je ne vous en parlerai pas puisque la seule limite de ce jeu semble être la folie et l’imagination de ses concepteurs qui balancent régulièrement des DLC (extensions). Ce jeu est sans fin, ce qui n’est pas le cas de notre temps libre! Good job.

 

NOTE: 19/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *