DEADPOOL ou quand Marvel se lâche

12677258_244449665888981_918746457_n

DEADPOOL. Le nouveau salaud anti-héros

Marvel nous avait prédit un film décalé et plein d’humour, et on peut dire qu’ils ne se sont pas ratés.

Les critiques sont unanimes, c’est un « putain de film de barge », un défilé de blagues sous la ceinture, de giclettes d’hémoglobine, et de déclarations d’amour salasses. Les scripts s’en sont donné à coeur- joie.

deadpool-photo-deadpool-detail-942001

Alors que Ryan Reynolds continuait sa lente et difficile ascension vers les sommets d’Hollywood, il semblerait bien que Deadpool soit en train de lui faire prendre un Space Mountain vers le succès. C’est Blake (Lively), sa femme, qui doit être contente de passer son temps aux côtés du super anti-héros du moment.

Deadpool descend à tout va et n’épargne personne à commencer par Marvel, les X-men, Ryan Reynolds lui même qui « n’a pas eu le rôle grâce à ses talents d’acteur » dixit Deadpool. On rit du début à la fin et ses paroles nous choquent parfois, c’est bon de voir enfin un film qui n’est pas politiquement correct.

daed

Deadpool est un salaud, il séquestre, tabasse, assassine, râle, pète, se fout de la gueule d’une vieille aveugle et tourne en dérision la mort de ses ennemis. On a tout pour le détester et pourtant, après deux heures avec lui, on sort de la salle en étant fan. Ce n’est pourtant pas le nombre de salauds qui manque à la tv ou au gouvernement, mais lui au moins….il a de l’humour.

A voir de toute urgence!!!!

NOTE: 7/10

deadpool-affiche-noel

http://urbancitizen.fr/deadpool-ou-quand-la-marvel-se-lache/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *